Olga Barrero Solé

Girona, Espagne


Teaming Manager de 1 Groupes

Teamer de 3 Groupes

Chaque mois il/elle apporte 4€ à 4 Groupes

Depuis le 03-04-2015 il/elle a donné 317€

Groupes qu'il/elle dirige

1

17 090€ récoltés

185 Teamers

Teaming Manager depuis :  03/04/2015

La petita Júlia

Notre petite Julia est née en août 2014. À trois semaines, on lui a diagnostiqué une maladie génétique rare appelée dystrophie musculaire congénitale en raison d'un manque de mérosine. Les amis et la famille de Julia ont créé ce groupe afin de couvrir certains des besoins qui peuvent découler de sa maladie. Vous pouvez nous retrouver sur Facebook: www.facebook.com/lapetitajulia Voici le numéro de compte de Julia pour tous ceux qui veulent collaborer avec d'autres montants : ES26 2100 3794 0521 0032 6152


Groupes auxquels il/elle participe

3

112 214€ récoltés

646 Teamers

Teamer depuis :  06/04/2015

Ricard Garcia

Les fonds récoltés par ce groupe sont versés à Ricard Garcia (Richi), un petit patient atteint d'un cancer du cerveau : https://sosrichiblog.wordpress.com - Ses parents ont également créé la Fondation Richi contre le cancer pédiatrique. voici leur site web : www.richifoundation.org - Nous vous encourageons à soutenir également la Fondation Richi sur leur groupe Teaming : https://www.teaming.net/richifoundation


22 953€ récoltés

216 Teamers

Teamer depuis :  06/04/2015

La canción de Marina

Marina nació con mucha falta de oxígeno lo que le provocó una parálisis cerebral severa. Su lesión es muy grave, no se sabe lo que ve, lo que oye, no entiende las cosas tal y como lo hacemos los demás. Probablemente nunca ande, no llegue a sentarse, y no tenga un desarrollo cognitivo normal. Marina necesita recibir terapias que son carísimas, por tan solo 1€ al mes ayudas muchísimo a Marina, colabora con Marina. Gracias, enormemente gracias por tu ayuda.


94 591€ récoltés

918 Teamers

Teamer depuis :  21/07/2015

La force d'Alvaro

Nous luttons contre la laminopathie, en particulier le type L-CMD. Nous collectons des fonds pour la recherche sur cette maladie grave, rare parmi les maladies rares, avec le rêve de trouver un traitement. Il n'y a pas plus de 50 ou 60 cas connus dans le monde, ce qui signifie que ni les laboratoires pharmaceutiques ni les États n'étudient cette maladie, tout doit être fait par les parents avec des fonds privés. Il s'agit d'une maladie dégénérative qui, en quelques années, a une issue fatale.